Comment indiquer votre niveau de langue sur le CV ?

Que signifie parler une langue étrangère ? Certainement chacun associe un niveau précis à cette expression. Ainsi, certains diront qu’ils parlent l’anglais parce qu’ils en comprennent les bases. Pour d’autres, ce sera parce qu’ils se sentent complètement à l’aise avec la langue anglaise.

Toutefois, il n’en est pas de même lorsqu’il s’agit de rédiger son CV. En effet, il ne doit pas y avoir de place pour l’interprétation personnelle. Le niveau de langue cv doit correspondre à quelque chose de tangible pour votre futur employeur. Il est donc important de savoir définir clairement le niveau de maîtrise d’une langue sur votre CV.

L’importance du niveau de langue cv

Dans le contexte international actuel, la compétence en langues est de plus en plus recherchée. D’un autre côté, bien que cette compétence reste rare, elle ne l’est plus autant qu’auparavant. Comprenant l’importance de maîtriser une langue étrangère, de plus en plus d’établissement scolaires ont, en effet, mis en place des méthodes efficaces d’apprentissage des langues. De plus, du fait de la mondialisation du cinéma, des séries et de la musique, de nombreuses personnes autodidactes deviennent performantes dans une langue.

Il y a donc de fortes chances pour que vous soyez en compétition avec des personnes qui parlent une ou plusieurs langues. Il est donc primordial de valoriser au plus juste votre compétence. Cela vous permettra de vous démarquer dans le cas où votre compétence en langue est un vrai faire-valoir (connaissance d’une langue rare ou maîtrise totale d’une langue). A défaut d’avoir une grande compétence en langue, vous vous démarquerez par votre honnêteté en donnant une évaluation juste. En effet, les lacunes en langue, si elles sont bien présentées, ne sont pas forcément éliminatoires.

Créer un CV professionnel

Utilisez le vocabulaire adéquat

Comme dans les autres aspects de votre CV, l’important est d’être honnête quant à sa compétence linguistique. De plus, cette compétence est facile à vérifier. Soyez sûrs que votre futur employeur voudra vérifier vos dires en la matière lors de l’entretien. L’honnêteté est donc capitale et vous poussera, dans le doute, à sous-estimer une compétence plutôt qu’à la surestimer.

Un vocabulaire de base est à connaître pour qualifier sa maîtrise d’une langue. Finies les notions de « lu, écrit, parlé » qui désormais ne veulent plus rien dire ! On parlera plutôt d’un niveau débutant, intermédiaire, courant ou bilingue. Bien que, comme rappelé en introduction, chacun est libre d’y associer sa propre interprétation, il faut savoir que dans un CV, ces termes font référence à une définition précise. 

Ainsi, un niveau débutant signifie que vous avez un niveau suffisant pour pouvoir vous exprimer mais que vous ne pouvez pas mener une conversation. Bien que faible, ce niveau peut s’avérer un vrai plus s’il concerne une langue rare. Dans le cas contraire, il sera préférable de ne pas le mentionner.

Un niveau de langue qualifié d’intermédiaire correspond à une maîtrise des bases qui vous permettent de tenir une petite conversation. Vous possédez un vocabulaire simple et vous connaissez les règles grammaticales. La nuance entre un niveau débutant et un niveau intermédiaire est sûrement la plus difficile à appréhender. 

Bien au-dessus d’intermédiaire, il y a le niveau courant. Il correspond à une personne qui maîtrise la langue dans son ensemble, du point de vue de sa grammaire, de son vocabulaire, de sa syntaxe ainsi que des expressions de base propres à cette langue. Vous vous sentez à l’aise dans l’usage de cette langue et vous êtes en mesure de tenir une discussion avec un interlocuteur natif en face ou par téléphone. Enfin, lorsque vous parlez dans cette langue, vous pensez généralement dans cette langue.

Enfin, il y a le niveau bilingue. Il n’existe aucune ambiguïté quant au niveau attendu derrière cette appellation. En effet, vous êtes bilingue si cette langue est votre langue maternelle. Si vous avez vécu à l’étranger pendant de nombreuses années et que vous y avez pratiqué la langue, vous pouvez potentiellement appartenir à cette catégorie également. Dans ce cas, votre niveau de langue doit être irréprochable et doit vous permettre de comprendre les nuances les plus subtiles de langage ainsi que les jeux de mots et l’ensemble des expressions anciennes ou courantes de la langue.

Utilisez les références européennes

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) permet d’évaluer votre maîtrise linguistique en lui assignant un code composé d’une lettre et d’un chiffre. Ce code est obtenu en fonction d’une grille de compétences. Ce classement se compose de trois niveaux, eux-mêmes divisés en sous-niveaux :

  • A : Niveau élémentaire :
    • A1 : Niveau débutant,
    • A2 : Niveau intermédiaire,
  • B : Niveau indépendant :
    • B1 : Niveau seuil,
    • B2 : Niveau avancé,
  • C : Niveau expérimenté :
    • C1 : Autonomie,
    • C2 : Maîtrise.

Le CECRL a le mérite d’associer une définition précise à chaque code. Ainsi le niveau B1 correspond à une personne qui « peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc. (…) ». Un niveau B2, quant à lui, qualifie une personne qui « peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe (…). Cette dernière peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif, sans aucun malaise ni pour l’un ni pour l’autre.

Pour déterminer précisément quelle catégorie vous correspond, le mieux est de réaliser un test (gratuit) sur internet ou de passer le BULATS (Business Language Testing Service). Vous obtiendrez ainsi rapidement votre niveau de langue d’après les critères du CECRL.

Créer un CV professionnel

Passer une certification

Si vous parlez bien une langue, l’idéal est de passer une certification internationale. Celle-ci est généralement payante et vous devrez au préalable vous familiariser avec ses modalités. C’est toutefois un vrai plus pour votre CV. 

De nombreuses certifications existent. Pour l’anglais, sachez que les principales sont le TOEIC, le TOEFL ou l’examen de Cambridge. Quelles sont les différences ? Le TOEFL est un test qui dure approximativement quatre heures et qui s’organise, le plus souvent, dans les universités. Les questions ont pour objectif de déterminer votre niveau dans la compréhension écrite et orale, le parler et l’écriture. La partie évaluant votre capacité à parler ne vous met pas face à un jury, vous devez simplement vous enregistrer. Le TOEFL n’est pas un examen mais un test, il n’y a donc pas de réussite ou d’échec. Il permet simplement de vous donner une note sur 120. Ce test est principalement utilisé dans le domaine académique. Sur le même principe, le TOEIC est un test très utilisé dans le milieu professionnel pour évaluer le niveau de langue. Le test comporte 200 questions au total et ne comporte pas d’expression orale. Les questions et les mises en situation tournent autour du monde professionnel. A l’issue du test, vous obtiendrez une note sur 990. Si vous êtes à la recherche d’un emploi ou si vous possédez déjà une certaine expérience professionnelle, le TOEIC est la meilleure option. Enfin, vous pouvez passer l’examen de Cambridge. Suivant votre niveau, vous choisirez l’examen de niveau basique, intermédiaire, avancé ou bilingue. Puisque c’est un examen, il peut se réussir ou se rater.

Quelle que soit la certification que vous choisirez, cela renforcera la crédibilité de votre CV. Pensez donc bien à renseigner sur votre CV le nom du test ou de l’examen, le score et la date à laquelle vous l’avez passé. Si la certification est ancienne, il ne sera pas forcément pertinent de la faire figurer (le TOEFL, qui plus est, a une date de validité de deux ans).

Articles connexes

Plus de 112.872 utilisateurs ont déjà rédigé un CV

Avec l'outil de rédaction CVmaker, vous serez en mesure de pouvoir rédiger, aisément et de manière rapide, un CV pertinent, professionnel et convaincant,en 15 minutes seulement.

Créer un CV

Et offrez-vous 65% de chance supplémentaire pour décrocher un emploi